Gestion des risques spécifiques

fam fp centre pour handicapés

L’accès aux locaux de l’infirmerie est sécurisé par une serrure protégée. Les locaux sont systématiquement fermés, en dehors de la présence des professionnels autorisés.

LES MÉDICAMENTS

Les règles du circuit du médicament, depuis la prescription écrite jusqu’à l’aide à la prise et sa traçabilité sont définies. L’utilisation du logiciel PSI permet une gestion informatisée des prescriptions.
La procédure correspondante sera formalisée en s’appuyant sur les compétences transversales disponibles de l’établissement.
La gestion des prescriptions nominatives « en cas de », est intégrée dans la procédure.
L’infirmerie dispose d’un stock minimum de médicaments de premiers soins, dont la liste a été validée par les médecins.
Le suivi des péremptions est assuré par l’IDE, coordonné par l’IDEC, ainsi que le suivi du contenu des trousses de premiers secours (véhicules, mallette d’urgence).

Une réflexion est en cours sur l’opportunité de la gestion automatisée des médicaments.

LA GESTION DU MATERIEL MÉDICAL

Le contrôle de la date de péremption des électrodes et de la batterie du défibrillateur est effectif. La traçabilité est en place.
Les dispositifs médicaux non stériles utilisés dans l’établissement sont adaptés aux besoins des résidents et à la mission du FAM (matériel roulant et lits médicalisés). Le suivi de ce matériel est réalisé au quotidien. L’inventaire de ce matériel est en cours de réalisation.
La révision annuelle de ce matériel roulant est réalisée par le service entretien de l’établissement, en lien avec l’IDEC. La traçabilité est en place.
La coordination et la traçabilité du dispositif de gestion du matériel médical sont réalisées conjointement par l’IDEC et la direction, en lien avec le service éducatif et d’hébergement.

LA PRÉVENTION DU RISQUE INFECTIEUX

Les règles de bonne pratique sont définies :

  • règles simples d’hygiène
  • toilette, gestion de l’incontinence
  • hygiène des mains adaptée aux situations rencontrées
  • isolement du résident (en cas de risque infectieux)
  • contexte épidémique (par exemple : gale, affection grippale, gastroentérite, …)
  • décontamination du petit matériel.

L’établissement a systématisé l’utilisation de matériels et de dispositifs à usage unique (set à pansements, gants, masques, …).
Aux postes de lavages des mains, déjà implantés, d’autres seront complétés dans les unités qui n’en disposent pas. Tous les postes comporteront :

  • un distributeur de savon liquide
  • un distributeur d’essuie main
  • une poubelle à pédale

Des produits hydro alcooliques seront mis à la disposition du personnel et des résidents, après une information préalable sur les conditions d’utilisation de ces produits.

La gestion des déchets de soins est organisée : tri sélectif (aiguilles) et DASRI (déchets d’activités de soins à risque infectieux). Il est fait appel à un prestataire spécialisé, dans le respect des obligations réglementaires (bons d’enlèvement et de destruction).

Le protocole d’accident d’exposition au sang (AES) est formalisé à l’infirmerie (affiché).
Le service de soins assure une sensibilisation de ce protocole auprès des professionnels.

Le suivi du calendrier vaccinal des résidents est assuré
La campagne de vaccination contre la grippe est réalisée chaque année pour les résidents et le personnel.

Le service de soins est en relation régulière avec les autres services de l’établissement pour coordonner la prévention des risques infectieux :

  • lingerie
  • restauration
  • hygiène des locaux
  • service entretiens (légionellose, …)